glose


glose

glose [ gloz ] n. f.
XIIe; bas lat. glosa « mot qui a besoin d'être expliqué », gr. glôssa « langue »
1Annotation entre les lignes ou en marge d'un texte, pour expliquer un mot difficile, éclaircir un passage obscur. explication, interprétation, note. Glose interlinéaire, marginale. Les gloses de Reichenau.
Par ext. Commentaire, note explicative. Ces éditions « illustrées de notes, gloses et commentaires très savants » (France) .
2Commentaire oiseux ou malveillant. Les gloses des bavards, des commères.

glose nom féminin (bas latin glosa, du grec glôssa, langue) Explication de quelques mots obscurs d'une langue par d'autres mots plus intelligibles. Commentaire servant à l'intelligence d'un texte. Annotation très concise que contiennent certains manuscrits entre les lignes ou en marge et visant à expliquer au lecteur un mot ou un passage jugé obscur. Parodie d'une pièce de poésie où chaque vers de la pièce donne lieu à une strophe qui en est le commentaire plaisant. ● glose (synonymes) nom féminin (bas latin glosa, du grec glôssa, langue) Commentaire servant à l'intelligence d'un texte.
Synonymes :
- interprétation
Annotation très concise que contiennent certains manuscrits entre les lignes...
Synonymes :

glose
n. f. Note destinée à éclaircir le sens d'un mot, d'un passage dans un texte (partic. dans un manuscrit ancien). Glose marginale.
|| Explication d'un terme rare ou spécialisé.

⇒GLOSE, subst. fém.
A. — Vx. ,,Terme (...) qui depuis Aristote a désigné les mots ou locutions considérées comme étrangères à l'usage : archaïsmes, dialectismes, formes poétiques`` (MAR. Lex. 1933).
B. — Annotation brève portée sur la même page que le texte, destinée à expliquer le sens d'un mot inintelligible ou difficile ou d'un passage obscur, et rédigée dans la même langue que le texte. D'autres apologistes (...) reprennent des expressions semblables [à infusus est], mais accompagnées d'une glose qui en précise la signification (Théol. cath. t. 4, 1, 1920, p. 1145) :
1. Je souffrais trop à voir Isocrate, la plus nette perle du langage attique, entouré de latin d'Allemagne ou de Hollande. En lisant vos notes, du moins je ne sors pas de la Grèce, et j'entre beaucoup mieux dans le sens de l'auteur qu'avec une glose latine ou vulgaire. Chaque langue veut être expliquée par elle-même, parce que les mots ni les phrases ne se correspondent jamais d'une langue à une autre...
COURIER, Lettres Fr. et Ital., 1808, p. 774.
Glose ordinaire. ,,La glose faite sur le latin de la Vulgate`` (Ac.1798-1932).
Glose interlinéaire. Celle qui est effectuée entre les lignes mêmes du texte. Les interpolations sont d'ordinaire accidentelles, dues à la négligence des copistes et s'expliquent par l'introduction dans le texte de gloses interlinéaires ou d'annotations marginales (LANGLOIS, SEIGNOBOS, Introd. ét. hist., 1898, p. 71).
C. — P. ext. Commentaire littéral effectué sur un texte d'un point de vue critique ou seulement explicatif. Le septième écrit, séparé du précédent par une glose due au compilateur du recueil (Philos., Relig., 1957, p. 42-10) :
2. ... la vente de chaque glose critique sur un ouvrage connu, comme le Télémaque ou L'Homme des champs, rendra à l'auteur au moins cinq millions de francs...
FOURIER, Nouv. monde industr., 1830, p. 34.
DROIT
♦ Commentaire accompagnant le texte des anciennes éditions du Corpus Juris. La glose d'Accurse.
Gloses malbergiques [Le malberg était le tribunal des Francs] Mots de la langue des Francs Saliens insérés dans la version primitive de la Loi Salique (rédigée en latin) :
3. Les gloses malbergiques (...) reproduisent les mots en francique que le demandeur devait prononcer au mallum [cf. mallus], devant les juges, dans le cas visé par le texte de la loi.
Fr. OLIVIER-MARTIN, Hist. du dr. fr. des origines à la Révolution, Paris, éd. Domat Montchrestien, 1948, pp. 16-17.
D. — P. anal. et fam. Commentaire malveillant ou interprétation critique effectuée sur un texte, sur une personne ou sa conduite. Ma religion même fut un sujet de glose et de calomnie stupide (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 338). Ces gloses à mots couverts sur le départ de Mademoiselle Laheyrard, ces allusions saisies au vol sur la façon dont elle avait été compromise (THEURIET, Mar. Gérard, 1875, p. 173).
E. — Littér. Pièce composée de strophes de quatre vers, le dernier de chaque strophe reprenant un vers d'une pièce connue que l'on parodie. La glose de Sarrasin sur le sonnet de Job (Ac. 1798-1932).
Prononc. et Orth. : [glo:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. a) Ca 1175 « explication, interprétation » (B. DE STE-MAURE, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 10078); b) ca 1209 « reproche, réprimande » (GUIOT DE PROVINS, Poés., 2433, ibid.); 1690 (FUR. : Glose. Se dit aussi de certaines critiques ou additions qu'on fait sur les événements et les histoires du monde). Empr. au b. lat. glosa, glossa « mot rare, terme peu usité (qui a besoin d'être expliqué) », du gr. « langue, langage; langue ou locution archaïque (opposées à langue usuelle) ». Fréq. abs. littér. : 70.

glose [gloz] n. f.
ÉTYM. V. 1175; bas lat. glosa « mot qui a besoin d'être expliqué », var. de glossa, du grec glôssa « langue, idiotisme ».
1 Annotation entre les lignes ou en marge d'un texte, d'un manuscrit, pour expliquer ou interpréter un mot difficile, éclaircir un passage obscur. Explication, interprétation, note. || Glose interlinéaire. || Glose marginale. || Le copiste a interpolé la glose dans le texte. || Gloses de la Bible, du Digeste. || Gloses de Reichenau (→ Gloser, cit. 2). || Déchiffrer (cit. 4) un texte sans glose.Par ext. Commentaire, note explicative, interprétation critique. || N'aboutir qu'à de vaines gloses (→ Collège, cit. 3; concordisme, cit.). || D'ineptes gloses (→ Élaborer, cit. 4).
1 (…) La glose des légistes
Lourdement gâte ce beau texte.
Clément Marot, Épîtres, XLIX.
2 (…) les pages ont très souvent un rez-de-chaussée d'annotations si considérables que les étages de lignes supérieures sont réduits à une proportion beaucoup trop restreinte et que le texte réel n'a l'air que de la glose de notes.
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, Eugène Sue, II.
3 (…) ces éditions bipontiques, illustrées de notes, gloses et commentaires très savants.
France, la Rôtisserie de la Reine Pédauque, Œ., t. VIII, p. 19.
4 Les possesseurs de manuscrits y inséraient (dans le Digeste), en marge ou entre les lignes, des notes, des références, des explications que l'on appelle des « gloses ». Il arrive souvent qu'un copiste maladroit ou négligent fasse passer la glose dans le corps du manuscrit qu'il copie.
Giffard, Précis de droit romain, t. I, p. 77 (éd. Dalloz).
2 (Déb. XIIIe, « réprimande »). Commentaire oiseux ou malveillant. || Les gloses des bavards, des commères.
5 Je sais que c'est un texte où chacun fait sa glose (…)
Boileau, Satires, X.
DÉR. Gloser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • glose — glose …   Dictionnaire des rimes

  • glose — GLOSE. s. f. Explication de quelques mots obscurs d une Langue par d autres mots plus intelligibles de la mesme Langue. Cet Autheur est plein de mots obscurs, il a besoin de glose. La glose ordinaire, C est une glose faite sur le Latin de la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Glose — Glose, n. & v. See {Gloze}. Chaucer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • glosé — glosé, ée (glô zé, sée) part. passé de gloser. 1°   Expliqué par des gloses. Virgile glosé par Servius. 2°   Blâmé, censuré. Une conduite glosée par tous les voisins …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • glose — Glose, Glossema, glossematis. Les gloses gastent le texte, Attexta glossemata contextum saepe corrumpunt. B …   Thresor de la langue françoyse

  • glosé — Glosé, [glos]ée. part. pass …   Dictionnaire de l'Académie française

  • glose — m. Acción de poner notas en un instrumento, libro de cuenta y razón …   Diccionario de la lengua española

  • glose — (glô z ) s. f. 1°   Mot vieilli ou difficile recueilli dans les auteurs grecs et expliqué. Érotien a donné un recueil des gloses d Hippocrate. 2°   Par extension, note explicative sur les mots ou sur le sens d un texte, dans la même langue que le …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Glose — Une glose est un commentaire linguistique ajouté dans les marges ou entre les lignes d un texte ou d un livre, pour expliquer un mot étranger ou dialectal, un terme rare. Sommaire 1 Linguistique 2 Historique 3 Forme poétique …   Wikipédia en Français

  • GLOSE — s. f. Explication de quelques mots obscurs d une langue, par d autres mots plus intelligibles de la même langue. Ce passage est plein de mots obscurs, il aurait besoin de glose. Glose interlinéaire. Il est souvent arrivé que la glose a passé dans …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.